Faut-il investir avec une inflation à 6% ?

En Août 2022 les prix à la consommation augmentent de 5.8% sur un an (publication INSEE du 31 Août).

Le taux d’inflation de la zone euro s’établit en hausse de 9.1%. (Eurostat du 31 Août).

Alors, en tant qu’INVESTISSEUR  il y a de quoi se poser la question : Faut-il encore investir ?

La réponse est OUI, OUI et encore OUI.

Et pour plusieurs raisons :

La première est que, malgré ce que l’on lit, les taux d’intérêt sont encore bas. Avec des taux à 2% et une inflation à 6% il est évident que l’il vaut mieux emprunter à taux fixe de l’argent qui va se valoriser avec le temps.

Ainsi si j’emprunte 250.000€ à 2% la mensualité hors assurance sera de 1.256 €. Cela équivaut 10 ans plus, en supposant un taux d’inflation de 6% sur la période à une mensualité de 720€ ….Soit un gain de plus de 40% !

La seconde raison est qu’en tant qu’investisseur, on va profiter de la hausse des loyers liés à l’inflation. Même si le gouvernement va essayer de limiter cette hausse, les loyers augmenteront inévitablement. Et cela aura un effet bénéfique sur la rentabilité de notre investissement.

Ainsi si j’acquiers un bien de 250.000 € avec une rentabilité de 8%, le loyer encaissé sera de 20.000€/an. Avec une revalorisation encadrée des loyers de 3.5% au bout de 10 ans le loyer sera de 27.000€, alors que le remboursement de l’emprunt n’aura pas augmenté.

La troisième raison est que mathématiquement le bien va être revalorisé. Si vous avez acheté avec une rentabilité de 8%, et vous revendiez au même taux de rentabilité, la valeur de votre bien sera de 340.000€, soit une plus-value de 9.000€/an en moyenne.

Alors vous souhaitez INVESTIR, c’est plus que jamais le MOMENT !

Vendre un bien immobilier professionnel loué

Vendre un bien immobilier professionnel loué

Publié le 26/01/2023

Les investisseurs pour des biens loués ne s’intéressent qu’à ce type de biens pour diverses raisons ...

Zoom sur le Décret Tertiaire

Zoom sur le Décret Tertiaire

Publié le 12/12/2022

Vous possédez ou louez des locaux à usage tertiaire ou mixte, ce décret vous concerne peut-être ...